TS

La santé pour tous !

Tags: Psycho  

Nombre d'entre nous essaient de contrôler ou du moins d'influencer les événements auxquels nous sommes confrontés. Ce comportement qui peut porter ses fruits dans certains cas, peut cependant s'avérer contre-productif. Surtout dans des situations sur nous n'avons en réalité aucun contrôle. Il serait donc plus judicieux dans ces cas là, de savoir le prix et de se concentrer sur soi pour aller de l'avant.

 Une question de choix : L'idée n'est pas encore compliquée et est pleine de bon sens: Pourquoi essayer de contrôler ce qui est en dehors de notre emprise? Plus pertinent encore, pourquoi laisser ce que l'on ne peut changer d'influenceur notre état d'esprit? Ces questions sont selon le stoïcisme absurdes. Il nya pas de raison valable de se laisser heurter par un événement extérieur et sur lequel nous n'avons aucun contrôle.

Ceci est une assertion qui semble tout à fait logique avant l'énonce. Pourtant il n'est pas du tout rare de voir des personnes se creuser la tête et se démener à essayer de réaliser «l'impossible». Le point de vue du stoïcisme est clair pour expliquer ce phénomène: notre état d'esprit relève de notre choix.

Un travail sur soi : Il faut se rendre à l'évidence: cet état d'esprit n'est pas naturel pour tout le monde. A l'opposé, le comportement le plus intuitif est essentiellement celui de vouloir tout contrôler.

Il est donc de notre devoir de nous débarrasser de ces pensées négatives. Et cela requiert un travail consciencieux sur soi afin de changer. Le point de vue du stoïcisme est clair, il y a au moins une chose sur laquelle nous avons une emprise certaine: nos propres pensées. C'est donc à vous qu'il revient d'exercer ce contrôle et d'extraire ce qui encombre votre esprit, à savoir ce qui vous échappe et ne peut être contrôlé. Evidemment, ce travail ne fournit pas de résultats immédiats. Il fait partie d'un processus de construction personnelle progressive qui doit être maintenue sur la durée.

Scroll to top