TS

La santé pour tous !

Tags: Psycho  

Des découvertes récentes stipulent que les bactéries intestinales pourraient transmettre des signaux au cerveau et de ce fait, avoir un effet sur ce dernier. C’est en cela qu’il est certain que la flore microbienne du corps est impliquée dans les maladies psychiatriques. 

 La flore microbienne de l’intestin influence le cerveau en passant par les nerfs, et c’est en effectuant une stimulation des terminaisons nerveuses entériques, ces dernières communique avec le cerveau par le biais du nerf vague.

D’autre part, les bactéries des intestins peuvent agir sur le cerveau par voie sanguine en produisant des métabolites. Certaines bactéries activent les cellules immunitaires intestinales sécrétant des cytokines. Lorsqu’elles passent par le sang, elles sont susceptibles d’activer la microglie donnant lieu à une inflammation.

D'autres bactéries peuvent activer les cellules endocrines produisant des neuropeptides qui, lorsqu’ils sont véhiculés jusqu'au cerveau par voie sanguine, peuvent changer le fonctionnement de neurones.

Scroll to top