TS

La santé pour tous !

Ne faisons pas de généralités, toutes les femmes n'ont pas toutes ces mauvaises habitudes. Cependant, il y en a au moins une dans laquelle vous devriez reconnaître votre femme, copine, coloc, sœur, cousine, mère, ou... vous !

 1. Interpréter tout, tout le temps :  Ne faites pas les innocentes ! Même si certaines peuvent se vanter de n'être pas concernées, la plupart des femmes ont déjà passé de longues minutes à méditer sur le sens d'un SMS. Et vous monsieur, combien de fois avez-vous dû expliquer que, non, " j'ai envie d'aller au ciné avec Nicolas " ne signifie pas " je préfère carrément aller au ciné avec mon pote que passer une soirée gnangnan avec toi à se regarder dans le blanc des yeux et se dire des mots doux en mangeant des spaghettis comme dans la Belle et le Clochard " ?

Voyez les choses en face les filles : Ça n'est pas parce que vous, vous glissez subrepticement des sous-entendus alambiqués dans vos messages que tout le monde fait pareil. Ça n'aide franchement pas à communiquer. Vous aimez imaginer et créer des histoires ? Écrivez !

2. Porter un soutien-gorge à la mauvaise taille : Déterminées à l'adolescence, les mensurations féminines évoluent en fonction de l'âge, du poids, des règles ou encore de la prise de pilule. Porter un soutien-gorge à la mauvaise taille peut occasionner un inconfort notable et causer des dommages : La peau s'irrite, se blesse. La nuque se tend. La respiration devient difficile. La poitrine se déforme temporairement.

3. Faire des régimes et vouloir perdre du poids à tout prix : Vous le savez, pourtant ça n'entre pas : s'il y a 8 morphologies différentes, ça n'est pas pour rien. Vous avez beau fanfaronner devant vos amis (" Oh les mannequins sont trop maigres, et la publicité retouchée, et ils aiment les formes, et je suis bien dans ma peau, pourquoi, t'as des complexes toi ? "), vous avez toujours cette petite voix critique qui vous observe dans la glace.

Des solutions simples pour s'assumer de mieux en mieux : Mangez équilibré, il n'y pas de quantité idéale sinon de vous arrêter quand vous n'avez plus faim ! Accordez du poids aux compliments qu'on vous fait ! Ne les archivez pas dans un coin de votre poussiéreuse estime de vous, et ressortez-les souvent : " il paraît que le bleu me va bien ! " Arrêtez de comparer et fuyez ceux qui le font : un entourage systématiquement critique ne vous épanouira pas.

4. Surcharger son sac à main : Les hommes, comme les femmes, ne quittent jamais leur domicile sans leurs effets personnels. Les femmes affectionnent particulièrement les grands volumes de sacs à main pour transporter, non seulement leurs objets indispensables, mais également leurs courses (les supermarchés ne délivrant plus de sacs), leurs affaires de sport (facile à dissimuler au bureau) ou le dernier tome d'Harry Potter (édition simple : 0,96 kg) pour lire dans les transports en commun. Porter un sac à main trop lourd sur le bras ou l'épaule modifie la posture et l’équilibre de la silhouette et provoque des douleurs musculaires : à l'épaule ; au bras ; au cou.

Scroll to top